La multiplicité des mondes possibles…

Le prix Goncourt a été attribué à Jérôme Ferrari pour “Le Sermon sur la chute de Rome” chez Actes sud et les Editions Prolégomènes vous proposent de découvrir l’article de Télérama à ce sujet.

« Passer d’un monde à l’autre a toujours mis en joie l’auteur du Sermon sur la chute de Rome. La multiplicité des mondes possibles est même le thème central de son roman, Le Sermon sur la chute de Rome, vibrante saga familiale inspirée par une phrase prononcée par saint Augustin, dans les ruines d’une cathédrale : « Le monde est comme l’homme, il naît, il grandit, il meurt. » « 

Gorgée de philosophie, d’observation, d’expatriation (« J’aime m’installer quelque part, de préférence dans un endroit qui ne suscite pas trop de désir en moi, et observer ce qui se passe. »), de dissonances et de réflexions, la multiplicité des mondes possibles inspire un monde à part, une ouverture du champ de conscience et rejoint en cela « les divers préliminaires nécessaires à l’invention d’une mémoire de l’avenir »…

http://www.telerama.fr/livre/le-romancier-jerome-ferrari-prix-goncourt-2012,89190.php

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier