Nos partenaires terroir

Ma Ferme est née route de Berre en 2013, du concept de vente directe imaginé par un père Alexandre et son fils Rodolphe, deux horticulteurs pépiniéristes de renom. Installée à la Cadière d’Azur dans le Var depuis les années quatre-vingt, la société Rapaport a souhaité s’implanter sur notre terroir à forte identité, pour nous offrir à deux pas de la ville, ses produits issus de l’agriculture raisonnée, mais aussi précisément la proximité d’un parc de découverte où l’on réapprend le jardin, la nature, le vrai, le bon, le sain.
Ma Ferme s’étend sur plus de dix hectares, terrains qu’ils ont aménagés en trois ans, en plantant fleurs, plantes, arbustes cultivés en extérieur et sous serres, en améliorant le hangar-boutique, en privilégiant la cueillette de tous ces produits frais du verger et du potager ou le ramassage des œufs de leurs poules élevées au grain bio, en construisant des circuits à travers les senteurs, un espace animaux de la ferme et des tonnelles où flâner, en valorisant ce vaste territoire pour toujours plus de choix, de sens et de convivialité.
L’équipe de Ma Ferme anime également des ateliers thématiques et pourra prochainement, proposer aux collectivités, centres aérés et établissements scolaires, un espace dédié à ces programmes sur le thème de la vie à la ferme, de l’agriculture et du jardinage. Il est également prévu qu’un chef cuisine bientôt, chaque jour, avec les produits de saison, des plats variés à emporter ou à déguster à la table du futur restaurant de ferme.
Alexandre et Rodolphe Rapaport ont été les généreux donateurs de nos quelques trois cents bulbes de narcisses plantés à Fontlaure en octobre et dont la floraison a inondé de trompettes blanches, le parc en mars.

Le Cellier d’Eguilles a été créé au cœur du village, par Lucien Fauchier, homme de Lettres et de terrain qui a su rassembler autour de lui en 1923, près de quatre-vingt dix membres fondateurs et premiers apporteurs. La Cave coopérative s’agrandit au fil des années, 1971 voit la construction d’une nouvelle cave plus moderne, 1994, un nouveau magasin de vente avenue du Père Sylvain Giraud et en 2013, les travaux d’embellissement du magasin actuel.
Depuis plus de 20 ans, les efforts réguliers fournis par les viticulteurs ont permis à la cave de s’engager dans un programme de certification. Un œnologue de l’Institut Coopératif du Vin et une technicienne viticole sélectionnent les parcelles, participent à l’organisation des vendanges et à l’élaboration des cuvées, dans un objectif toujours plus qualitatif.
La Cave Coopérative s’inscrit désormais dans une démarche environnementale au cahier des charges rigoureux et favorise une agriculture raisonnée qui respecte les points d’eau, l’environnement paysager et la sauvegarde des haies pour la biodiversité.
Le Cellier d’Eguilles produit des vins de terroir, élevés et soignés dans leurs chais avec une attention toute particulière : AOP Coteaux d’Aix-En-Provence (Grenache, Cabernet Sauvignon, Carignan, Cinsaut, Syrah) très régulièrement récompensés par des médailles, dans différents concours renommés.
L’actuel Président de l’association Francis Tavernier et son épouse seront présents à Fontlaure et tiendront un stand le 23 avril, pour nous proposer une dégustation commentée.

Le Domaine Pey Blanc tient son nom du lieu-dit « le Pey blanc » sur la route d’Eguilles. Sur ces terres en 1930, Mattéo Guisano, éleveur bovin, plante un hectare de vigne, puis en 1984 son fils Jean-Claude abandonne l’élevage, pour exploiter un vignoble qui passe à seize hectares dont une partie est aussi consacrée aux oliviers, ces deux grands savoir faire transmis de générations en générations, par les méditerranéens. Jean-Claude Guisano a conservé de vieux outils et des gravures du 19e et du 20e siècle et délivre avec joie l’histoire de ces traditions viticoles à travers sa collection.
Vient la relève de Gabriel, en 2003, il s’installe en tant qu’agriculteur et développe de nouvelles parcelles sur le domaine familial ; l’année d’après, une cave de vinification est construite sur l’emplacement d’origine. L’exploitation compte à présent vingt-deux hectares de culture raisonnée et de cépages tels le roll ou vermentino (très présent en Corse ou Ligurie), mais aussi : grenache, carignan, ugni blanc…
Leur production AOP Coteaux d’Aix-en-Provence plusieurs fois étoilée, décline cinq alliances dans les trois couleurs, un vin cuit selon la vieille tradition provençale et l’huile d’olive vierge extra du domaine.
L’exploitation organise des événements, tous les ans : un grand pic-nique sous les oliviers à l’occasion du week-end de pentecôte et une dégustation autour d’un bon repas le deuxième week-end de décembre ; une occasion pour s’entretenir avec chacun des membres de cette famille passionnée de terroir et héritière de la maîtrise technique transmise par le grand-père Mattéo. Des expositions d’artistes ont lieu, au fil des mois, dans le caveau et dans une pièce dédiée qui permet aussi d’accueillir des groupes, dans le cadre de journées de formation ou de conférences. Le Domaine a également soutenu notre événement en 2013.

Le Domaine de Camaïssette est, en 1901, un domaine de chasse pour des marseillais commerçants en chevaux et devient peu à peu domaine viticole. Ses quarante hectares situés sur le plateau calcaire et caillouteux d’Eguilles, appartiennent à la famille Nasles, depuis 4 générations. L’actuelle propriétaire Michelle reprend les rênes de son père, en 1974, elle opte alors pour une vinification sur place, jusque là celle-ci était pratiquée en coopérative. Une cave est donc construite, équipée de tout le matériel nécessaire à une vinification moderne et la viticultrice plante dès lors des cépages (grenache, cabernet sauvignon et ugni blanc), elle décide également de mener une culture raisonnée respectueuse du terroir et de limiter les rendements. Aidée par son mari Jacques et sous l’impulsion de son fils Olivier œnologue (aujourd’hui à la tête d’un laboratoire d’œnologie traitant 90 domaines), Michelle Nasles devient l’une des premières, voici quinze ans, à vinifier le rosé en fût.
Le Domaine de Camaïssette situé au nord d’Eguilles sur la jolie route menant vers Saint Cannat, comprend vingt-trois hectares de vignes toutes classées en AOC Coteaux d’Aix-en-Provence et quatre d’oliviers produisant leurs huiles AOC « Huile d’Olive d’Aix-en-Provence ». Outre les vins rouges, blancs et rosés, répartis en deux gammes, l’une fraîche et fruitée, l’autre de garde, les producteurs proposent un vin cuit au feu de bois. Michelle et Olivier qui reprend à son tour doucement la relève, vous attendent pour une visite de la cave et des chais, ils vous inviteront à une dégustation de leurs différents produits au caveau où sont affichés leurs nombreux diplômes immortalisant leurs crus médaillés.

L’Atelier Culinaire a ouvert les portes de sa magnifique boutique en 2014, sur Eguilles.
« Le propriétaire de cette épicerie est bien connu des Eguillens : il s’agit de Ludovic Gauthier qui, durant des années, a appris le métier aux Figons. Le voilà donc désormais installé sur cette longue ligne droite qui arrive au village. (…) quand on pousse la porte de l’Atelier Culinaire, (…) impossible de résister à autant de saveurs et de senteurs qui montent aux narines. (…) le second régal c’est celui des yeux : des centaines de couleurs se reflètent dans les innombrables bocaux de toutes tailles rangés en rayon. Mais aussi un éclairage pour mettre en valeur jusqu’à la dernière bouteille et chaque flacon qui contient huiles ou vinaigres, moutardes ou petites préparations apéritives.
En attendant de lancer cette partie du concept qu’il a mis au point (…), il joue l’épicier modèle avec son équipe : Karine et Gilles, aux commandes en alternance pour mettre en valeur l’ensemble de la gamme choisie avec soin. Et celle ci passe des produits les plus pointus, avec une magnifique sélection de caviars, aux produits les plus simples du terroir, mais d’une excellente facture pour un prix abordable. » (article de Elisabeth Santarelli. extrait de La Provence)
La boutique dispose d’un service traiteur où l’Italie tient toujours bonne place, à déguster le midi sur les jolies tables en bois à l’intérieur ou en terrasse, vous pouvez également commander vos plateaux apéritifs et les emporter. L’Atelier Culinaire organise également, dès le 19 avril de cette année, des soirées bar à vin tous les mardis et vendredis soirs, avec tapas de charcuterie, fromages affinés et antipasti… dans une ambiance musicale et chaleureuse.

Simplement Vin  a été créé « pour se faire plaisir avant tout !», par Julien Maraninchi et Laeticia, en 2011. Ils ouvrent une boutique sur Aix-en-Provence, dans le quartier des fac ; et l’été 2013, les voilà qui lancent à Eguilles la « jolie petite sœur » que nous connaissons, au «Lagon» dans la zone des Jalassières.
Simplement Vin, c’est d’abord une belle équipe composée de quatre conseillés, avec leurs goûts, forcément (et on s’identifie volontiers ! Julien « le boss » est un connaisseur curieux, Alex défend la biodynamie qui interdit les pesticides et tout intrant chimique dans l’élaboration du vin, Corentine la sommelière aime les accords improbables et Vincent, prénom oblige, ne dissocie pas le vin du partage et de la convivialité) mais tous s’y connaissent, nous accueillent avec la même volonté de trouver ce qui nous comblera et on a d’emblée confiance. Ensuite, c’est un concept habité de valeurs simples, claires et de proximité, qui méritait de se doter d’un site à leur image. C’est fait ! des créatifs locaux ont récemment finalisé leur vitrine virtuelle.
L’idée de Simplement Vin c’est de bavarder autour d’un verre, de nous aider à rapporter en toutes circonstances la bouteille idéale, de vin (ou de champagne), et pour cela ils ont inventé des codes couleurs : Orange est fait pour les « Plaisirs du quotidien », Vert plutôt « Week-end et Compagnie », le Violet identifie la gamme supérieure et donc « Sans Compromis » et pour les « Instants d’exception » : il faut choisir la catégorie Or.
La boutique d’Eguilles vous accueille enfin pour des soirées bar à vins, n’hésitez pas à suivre leurs actualités.

La Cave du Grand Logis a ouvert ses portes le 2 décembre 2015 et son inauguration a eu lieu le 23 mars dans la somptueuse salle voûtée en pierres apparentes (bondée à cette occasion), endroit qu’avaient su apprécier précédemment trois fameux photographes éguillens et qui avait abrité une cave, avec ses barriques ! Chrystel Tattevin, dotée d’un nom de famille bien prédestiné, a hérité des connaissances et des sensibilités de ses parents passionnés de vins notamment des Côtes du Rhône.
Elle sélectionne avec soin ses coups de cœur après visite des chais et nous propose un très large éventail de nos crus français rouges ou rosés nobles et réputés, mais aussi de grands blancs secs, des vins de dessert, champagnes ou encore des liqueurs, vins de noix, de fruits… Ce qui inspire Chrystel ce sont les découvertes, les saveurs qui s’accordent comme il faut, à une recette qu’elle partage volontiers…
Mais à la Cave du Grand Logis on trouve aussi des apéritifs et digestifs, la gérante nous fait voyager avec ses rhums du Pérou, des Philippines, des Barbades… elle nous commente un whisky indien, un japonais ou un français, même si l’on se rabattra sur un écossais, elle nous conseille sur le choix d’une téquila comme d’un cognac… bref que ce soit pour un cadeau ou pour son propre bar, on trouvera « son flacon », à cette adresse.
Chrystel Tattevin nous reçoit également dans sa cave pour partager un verre de blanc le midi avec des huitres, pour une dégustation de vins bio, d’ AOP Coteaux de Pierrevert issus de l’agriculture raisonnée ou lors d’ « after work » sympathiques accompagnés d’assiettes de fromages ou charcuterie.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier