Sélectionné :

Poèmes du temps qui passe

15,00

Poèmes du temps qui passe

15,00

Extrait :

L’arbre qu’on croyait mort a regarni ses branches
Que balance le vent de feuilles qui frémissent,
J’ai posé sur ma table un bouquet de fleurs blanches
Cueillies ce matin-là dans un champ de narcisses.

Mais il ne suffit pas que le printemps revienne
Pour que les hommes chantent et que les coeurs fleurissent
Et si les fleurs des champs aisément s’épanouissent,
Pour vivre le printemps, l’homme a besoin qu’on l’aime.

Mais la rose d’hier demain sera flétrie,
Les fleurs du cerisier ce matin sont tombées,
Le temps déjà se couvre et le ciel s’assombrit,
Ai-je le temps de vivre, ai-je le temps d’aimer ?

 

 

Description

Du même auteur aux Éditions Prolégomènes : Dire la vie, Voyages et Éphémérides.

Michel Cahour a reçu le 1er Prix de Poésie du Cercle Poétique Sainte-Victoire 2010. Membre d’honneur du Cercle littéraire de Budapest, plusieurs de ses recueils ont été traduits en hongrois. Il se produit également sur scène et transmet ses connaissances sur le Laos ou ses poètes de prédilection.

 

Informations complémentaires

Poids 129 g
Dimensions 21 x 14.8 x 0.6 cm
Fermer le menu
×
×

Panier